C2E 2017


Thématique : “L’Edutainment comme école parallèle”

Pour son édition 2017, le C2E traitera de la thématique qui fédère tous les acteurs de la filière numérique e-Éducation de la région Nouvelle Aquitaine dans le cadre du Réseau thématique FrenchTech : l’edutainment. Bien au-delà de l’anglicisme qui brouille quelque peu la compréhension de ce dont il est vraiment question, l’edutainment suscite de véritables controverses. Adviendrait-il, comme certains le prophétisent, comme une révolution pédagogique dont l’efficacité n’aurait d’égale que l’agrément qu’il procure à ses utilisateurs ? Incarnerait-il comme d’autres l’avancent, l’abandon de toute exigence éducative pour l’avènement d’une société où la ludification arriverait comme un second souffle pour relancer la société de la consommation.

Dès l’annonce du thème du C2E 2017 sur les réseaux socionumériques à la fin de l’année 2016, le comité d’organisation a pu mesurer combien cette approche idéologique et politique était vive puisque de nombreux familiers du C2E ont vivement manifesté leurs points de vue. Cette polémique confirme l’intérêt qu’il y a aujourd’hui à mettre en débat les concepts mais aussi les usages de l’edutainment dans une perspective critique qui interroge les dimensions éducatives, sociétales, technologiques, industrielles et économiques.

Comme à chaque session, le C2E se propose de constituer d’éclairer cette problématique par une mise en perspective des travaux de recherche, des pratiques éducatives, des problématiques institutionnelles et des propositions des entrepreneurs de la eEducation. Plutôt que de procéder à une exploration désordonnée de ce champ techno-pédagogique, nous avons choisi d’organiser la semaine du C2E autour d’une question qui servira de fil rouge aux débats : « L’edutainment constitue-t-il une sorte d’école parallèle ? ».

Cette interrogation fait écho aux travaux de Georges Friedman et à ceux de Louis Porcher qui s’interrogeaient dès les années 60 sur le rôle de la télévision dans les apprentissages et qui mettaient à jour des formes de complémentarité et de concurrence entre l’École et la télévision. Ces questions restent d’actualité pour explorer l’edutainment et se déclinent sur les différents plans que sont les processus d’apprentissage, l’ingénierie pédagogique, la technologie, les processus de conceptions d’application et de services numériques, l’économie de la filière et les politiques éducatives. La problématique est importante et concerne tous les acteurs de l’éducation : les professionnels de l’éducation, les collectivités, les services de l’État, les entreprises et bien évidemment le citoyen apprenant, qu’il soit élève, étudiant, parent ou autre.
Comme en 2015 puis en 2016, il nous a semblé essentiel que le C2E 2017 puisse mobiliser très largement, bien au-delà du territoire régional et national. Avec le partenariat de l’OIF et de l’AUF, nous organisons un hackathon ouvert à l’ensemble de la francophonie dont la première partie
aura lieu le 10 mai 2017 et dont les équipes lauréates seront accueillies à Poitiers par le SPN, Réseau Canopé et l’Université en octobre pour une semaine d’accélération de leurs projets dans le cadre du C2E. Cette année, le hackathon, qualifié de « créathon », portera sur la conception d’applications dans le domaine de l’edutainment avec un sujet plus précis qui sera dévoilé le 10 mai. Il est à noter que les hackathons éducatifs organisés par le C2E en 2015 et 2016, en raison de leur échelle et de leur organisation ont fait école et sont considérés en France comme des manifestations fondatrices d’une forme spécifique d’ingénierie pédagogique. Avec le concours de l’AUF, un ouvrage de référence sur le sujet est en cours de rédaction par les équipes de Réseau Canopé et du laboratoire TECHNÉ. Il sera lancé lors du C2E 2017.

Consacrer le C2E 2017 à l’edutainment est une façon de contribuer à la dynamique territoriale autour du numérique éducatif. Le faire dans le cadre du GIS INEFA, créé par la Région Poitou-Charentes puis étendu à de nouveaux partenaires dans le cadre territoriale de la Nouvelle Aquitaine, atteste de cette dynamique.

Voir le programme